Zeni Geba ║ 銭ゲバ

Zeni_Geba_grande[www.japan--world.net]

SPOILER A SURLIGNER

Malheureusement le bac approche et mon temps de loisir s’est sérieusement restreint ces dernières semaines, résultats je n’ai pas le temps de visionner énormément d’épisodes, du moins comme je le faisais avant. Je reviens tout de même pour vous parler de Zeni Geba. Un court drama de 9 épisodes diffusé sur la chaîne NTV en 2009 avec pour héros principal Matsuyama Kenichi.

Sans titre 2

Nous suivons donc l’histoire de Gamagori Futarô, un jeune homme ayant connu dans son enfance la pauvreté, un père violent et absent ainsi qu’une mère malade. Quand cette dernière meurt, fautes de moyens pour payer ses traitements, Futarô devient obnubilé par l’argent, croyant qu’il est l’unique et seul moyen pour parvenir au bonheur. Etant capable de tout pour en gagner, il décide de rentrer dans la famille Mikuni, une riche famille dont il a connu une des filles lorsqu’il était enfant.

Au départ j’ai été très tenté par cet aspect anti-héros, c’est d’ailleurs la raison principale qui m’a poussé à regarder ce drama, mais j’avais tout de même quelques appréhensions car les scénaristes finissent le plus souvent par nous faire aimer le personnage, du moins nous faire éprouver de la compassion pour ce qu’il endure mais j’ai été agréablement surprise de voir que ça n’a jamais été le cas. On n’éprouve absolument rien pour le « héros », c’est même tout le contraire : on éprouve du dégoût lorsque l’on voit les méthodes qu’il emploie, on espère pas une seule seconde qu’il s’en sorte, c’est un homme habité par le « mal radical » (cf. Kant), il fait le mal pour faire le mal, aucune excuse ne peut le sauver car son âme est complètement corrompue.

Sans titre 3

Ce qui est intéressant dans le personnage de Futarô c’est son désir incontrôlable pour l’argent, mais plus particulièrement pour posséder l’argent car il ne cherche absolument pas à le dépenser. C’est là que l’on s’aperçoit de toute la complexité qui lie les hommes à l’argent. Il y a ceux qui ne contrôlent pas leurs désirs et qui de ce fait tombent dans la déchéance (cf. Futarô) et ceux qui finissent par être corrompu par l’argent (SPOILER : surligner) : je vous renvoie à la scène particulièrement horrible du policier qui finit par accepter l’argent que lui propose Futarô afin de pouvoir sauver sa femme. Le drama reflète parfaitement le monde régit par l’argent et ça finit même par nous effrayer.

Je crois que Matsuyama Kennichi mérite des applaudissements pour avoir très bien interprété le personnage de Futarô. Il en est même bluffant lorsque intervient la fin qui nous laisse sans voix. (SPOILER : surligner) : Futarô imagine quelle aurait été sa vie s’il n’avait pas été sous le contrôle de l’argent et que nous voyons un homme lambda. Dans un premier temps les spectateurs s’imaginent que le personnage a des remords et qu’il souhaitait vraiment une vie meilleur, or nous avons une très belle chute qui nous laisse sur les fesses car jamais Futarô n’a espéré une autre vie que celle qu’il a vécu. Comme dit plus haut, il est habité par le mal et l’empathie que l’on commençait peut-être à ressentir s’envole totalement.

Sans titre 4

Au final ce fut un drama très surprenant et qui m’a beaucoup plus dans le sens où il n’épargne absolument pas le personnage principal. Il n’y a absolument rien à redire sur les jeux des acteurs, en particulier Matsuyama Kennichi mais aussi Saito Ryusei (qui interprète Futarô enfant). La seule chose qui ne m’aura pas plus est l’OST, j’avoue ne pas du tout avoir accroché et je suis plutôt du genre à y accorder beaucoup d’importance, du coup j’ai parfois été agacée. C’est dommage car je suis sûr qu’un meilleur OST aurait pu soulever l’histoire de manière plus profonde encore, c’est d’ailleurs cela qui m’empêche de mettre 10/10.

8,5/10

N’hésitez pas à me donner votre avis !

Publicités

2 réflexions sur “Zeni Geba ║ 銭ゲバ

  1. Hello, merci pour ton conseil 🙂
    c’est vrai que la plus part des gens s’arrêtent face aux tabous comme la relation prof/élève
    j’avoue que moi aussi, je suis comme cela, en fait, je pense que c’est le fait qu’un personnage se trouve en infériorité face a un autre qui nous dérange, il y a un sentiment d’inégalité. De plus l’âge ou le statut n’est pas quelque chose de réversible, il restera ainsi entre les deux personnes a jamais, il n’y a donc aucune solution de ce côté là, c’est très frustrant comme situation. ( ça me fait penser a 18vs29 un drama coréen, je sais pas si tu connais ?)
    En y ajoutant l’écart culturel, de génération et les problèmes avec conséquences comme le regard des autres..
    Ça fait beaucoup de problèmes et de frustration pour un petit drama, je pense que ce genre de situation est encore trop complexe et embarrassante pour les amateurs de dramas (dont 90% ont vu Hana Yori Dango et Hana Kimi e) il faudrait essayer de tourner ça dans un drama avec beaucoup d’humour voir de la dérision totale pour mieux faire passer la pillule… (Je donne des idées xD)
    Ton commentaire m’a fait réfléchir à propos de Blue Bird et je pense le regarder prochainement, merci d’être passée sur mon blog 😉
    x-draamas~

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s